Défrettage...
défretter une basse!

Le défrettage n'est pas une mince affaire. Sérieusement vous ne risquez pas grand choses à défretter une basse sans grande valeur, le pire qui puisse arriver relevant probablement d'une question d'esthétique et ne pouvant pas altérer la jouabilité et le son (à moins que vous ne forciez comme un bourrin). Avant de défretter une basse (ou une guitare, dans quel cas la question se pose doublement) réfléchissez un peu au fait qu'après, le refrettage est (pratiquement) impensable, que la technique de jeu est différente et que vous modifiez carrément la nature de votre instrument. Bref, si vous avez une deuxième basse, laquelle restera frettée, et que vous voulez vous lancer dans l'aventure nous sommes là pour ça. Autre point, si votre instrument a beaucoup de valeur, surtout ne faites pas ce travail de défrettage vous même, les luthiers sont là pour ça et devraient vous demander moins de 150€ pour accomplir cette tâche de façon beaucoup plus professionelle et avec toutes les garanties qui s'imposent. Voilà, ceci étant dit, passons en salle d'opération.

PRÉPARATION
La technique que j'utiliserai s'appuie sur différentes sources d'inspirations. Parmis lesquelles:
- http://users.skynet.be/sky88241/defretting_site/page1.htm
- http://www.talkbass.com/forum/showthread.php?t=71144
- http://www.geocities.com/charlesarms/
Mais surtout:
- http://bassebruno.free.fr/fretless/fretless6-fr.php

Pour réaliser le projet, j'ai utilisé:
- Un fer à souder conventionnel (acheté chez Radio Shack il y a longtemps... maintenant La Source / The Source CC, vous pourrez néanmoins trouver ce genre de matériel un peu partout en fait pour pas très cher (moins de 10$ facilement))
- Un tournevis à tête plate 1,8mm
- Un petit tournevis à tête plate un peu plus gros que l'autre
- Une paire pinces
- Un pinceau plat 3/4 de pouce (acheté chez Dollorama, bref, ne vous formalisez pas du pinceau, il faut juste en avoir un)
- Un couteau à beurre (auquel vous devrez dire adieu par la suite)
- Une vieille brosse à dent
- Du chiffon assez résistant et pouvant absorber du liquide
Outils
De plus, j'ai acheté spécialement pour ce projet (prix payés chez Home Depot en $CAN TX. non incl.)
- Du papier à sabler grain fin 150 (1,96$)
- De la teinture à bois (Wood Finish) couleur Ébène (6,20$)
- Un tube de Bois Plastique (3,08$)

achats

Vous noterez que j'ai profité de l'opération pour repeindre le pickguard de la basse en noir, étant spécialement allergique à l'allure des P-Bass. Je ne m'étendrai pas longuement sur cette opération étant donné que ce n'est pas vraiment dans le sujet, seulement glisser comme infos que j'ai utilisé une bonbonne de peinture à plastique (6,29$) et que j'ai appliqué 4 couches qui donnent, au final, un fini plutôt mat, texturé (involontairement) et pas très résistant, mais moins pire que le blanc original (selon mes goûts très subjectifs bien sûr).

pickguard original pickguard peint

L'OPÉRATION

Faites chauffer le fer à souder, pendant ce temps, allongez l'instrument sur du papier journal ou du carton, de façon à ne pas tout dégueulasser... Retirez les cordes. Retirez le pickguard et pensez à protéger avec du papier journal le corps de votre basse (ce que je n'ai pas fait) si vous ne désirez pas vous retrouver à le sabler par mégarde (ce que j'ai fait).

Venez faire chauffer la première frette en utilisant le fer à souder. Attention à ne pas toucher au bois sinon on croira que vous avez défrettés votre basse sur le bord d'un feu de camp. Il faut vraiment qu'elle soit brûlante. Essaillez d'insérer le plus petit tournevis entre la touche et la frette par l'un des côtés. Vous devriez hésiter et avoir peur en pestant sur le fait que l'expérience semble plus difficile que prévue, c'est normal, c'est votre première frette... Il ne faut pas hésiter à bien enfoncer le tournevis et soulever. Sur d'autres sites j'ai vu des pinces qui s'accomodaient bien de la tâche, n'hésitez pas à essailler. Une fois l'un des côtés de la frette soulevée légèrement, continuez avec le tournevis un peu plus gros à la soulever. Si elle résiste, refaite la chauffer. Terminez le travail en l'agrippant avec la pince. Voilà, vous venez de faire le 20e (ou moins si vous avez un long manche) de la première partie du défrettage. Recommencez l'expérience 20 fois...

Une fois les frettes complètement retirées, passez vigoureusement sur le manche le papier sablé de façon à l'égaliser. Pensez à vos mains qui se promèneront un jour sur le manche en craignant les échardes et passez le papier sur les côtés de la touche en évitant le reste du manche. Attention à vos poumons, la sablage produit énormément de poussière.

À l'aide d'un morceau du chiffon et de la brosse à dent, veillez à bien nettoyer le manche et l'intérieur des frettes pour éliminer la poussière.
Maintenant vient l'application du bois plastique. Déposez une trainée sur chaque frette (allez y une frette à la fois) et à l'aide du couteau, faites la pénétrer dans la petite cavitée. Passez ensuite à la frette suivante. Notez que la pâte sèche très vite et que votre manche sera complètement tartiné une fois le travail effectués. Aussi, le tube n'étant pas infini, veillez à en appliquer suffisament mais pas trop, histoire de ne pas vous retrouver dans l'embarras d'avoir épuisé la pâte une fois rendu aux dernières frettes.





Laissez sècher 5 à 10 minutes puis sablez encore une fois le manche en cherchant à éliminer le surplus de pâte à bois et en donnant au manche la perfection que vous recherchez. Passez un chiffon légèrement humide pour éliminer la poussière. Laissez sècher encore quelques minutes.
Ouvrez le pot de teinture et, à l'aide du pinceau, appliquez-en sur la touche. N'oubliez pas les côtés et prenez garde aux coulisses. L'arrière du manche risque fortement d'être taché lors de cette opération si vous ne vous dépèchez pas à essuyer à l'aide du chiffon toutes projections éventuelles. Après une à deux minutes recouvert par le surplus de teinture, essuyez le manche à l'aide du chiffon. Il s'agit de limiter ici son exposition au produit et lui laisser un peu de sa couleur originale. Laissez sècher quelques heures avant de le manipuler. Vous avez cependant devant les yeux le résultat final théorique.

Après quelques heures vous pouvez remonter les cordes en les serrant sans les accorder pour remettre de la tension sur le manche. Laissez encore passer quelques heures de sèchage final, accordez votre basse et profitez de son son.


Notez bien que vous devrez utiliser (ce n'est toutefois pas obligatoire mais ça gravera des marques rapidement sur la touche) des cordes à filet plat (flatwound) pour ne pas abimer le manche.

Voilà! Vous avez une nouvelle basse fretless. Consultez d'autres méthodes avant d'effectuer ce travail et...bonne chance!

MISE À JOUR

J'ai changé le micro de la basse et en ai profité pour ajouter une couche de vernis sur la touche (ce n'est pas nécessaire en fait mais bon, je me demandais côté esthétique ce que ça donnerait.) J'en ai donc profité pour faire quelques photos prises en plein jour.


Enlever les cordes.

Appliquer le vernis et laisser sècher.


Résultat final (avec cordes à filet plat flatwound) avec nouveaux micros en prime.

< Retour


© 2006, R. Vhw. Tous droits réservés.